Comment lire un exemple de business plan ?

Les investisseurs ont une certaine expérience dans la lecture d'un business plan. Ils savent que lire et que chercher. Pour les novices qui sont en train de matérialiser un projet, lire un exemple de business plan peut être relativement compliqué. Comment lire ce document et comment reproduire un plan d'affaires parfait à partir d'un exemple ?


Les points essentiels d'un plan d'affaires

Le business plan idéal, selon les investisseurs, doit mettre en exergue d'une manière claire et concise les parties détaillées ci-après :

  • le résumé opérationnel : une rapide synthèse du business plan qui présente les points clés du projet, à savoir les produits de l'entreprise, le profil de l'équipe et le plan de financement.
  • l'offre en question : une présentation illustrée et détaillée du produit ou du service. Cette partie doit mettre sur un piédestal les performances du produit ou du service. Est-ce qu'il permet de faire des économies ? Si oui, combien ? Procure-t-il un avantage en matière de confort d'utilisation ou d'exécution ?
  • les technologies à utiliser pour réaliser le produit
  • le marché et les concurrents du produit ou de l'entreprise
  • les objectifs visés en termes de parts de marché, de chiffre d'affaires et de rentabilité
  • le besoin de financement
  • les états financiers prévisionnels du business plan

Repérer les erreurs dans un business plan

Rédiger un business plan pour la première fois n'est jamais facile. Cependant, les investisseurs ne tolèrent aucune erreur dans ces documents. Confrontez votre projet avec cette partie consacrée aux erreurs fréquentes pour éviter les écueils les plus classiques :

  • Sous-estimer les dépenses et surestimer le gain financier : on a souvent tendance à sous-estimer les coûts liés à nos actions de marketing et de communication, et paradoxalement, on pense toujours que l'on va gagner de l'argent rapidement. Cette surdose d'optimisme peut avoir une lourde conséquence sur le projet.
  • Ne pas avoir de concurrent : quelle que soit votre activité, la concurrence existe toujours. Souvent, elle est rude et ne fait pas de cadeau.
  • Négliger la forme : avant de servir de guide, un business plan est fait pour séduire. Il est alors essentiel que ce document soit agréable à visualiser et à lire. Pour que votre message passe, accordez assez d'importance à la forme. Arborez les textes par des images, ajoutez une nuance de couleurs, des tableaux et des graphiques, aérez les paragraphes et mettez les mots essentiels en gras.

Pourquoi mon business plan ne trouve-t-il pas un investisseur ?

Il est difficile de trouver de l'argent quand on est un jeune créateur. Heureusement, il existe des solutions à cela et il y en a plusieurs. Ces sources de financement ont été discutées à l'occasion de la Journée des Jeunes entrepreneurs du salon des microentreprises du 2016. En voici quelques exemples :

  • Le crédit bancaire : les emprunts ont été répertoriés parmi les options de derniers recours à l'obtention d'un financement. Emprunter de l'argent à une banque est devenu un véritable parcours du combattant. Aujourd'hui, tous les dossiers de crédit, même les plus petits, doivent passer au crible du comité de crédit qui est plus qu'intraitable. Si l'emprunt est accordé, il ne couvre que 15%, tout au plus 20 % du besoin de financement de l'entreprise.
  • Iron Group : ce groupe d'investissement français accompagne les startups jusqu'à leur émergence (retrouvez cet article reseau-entrepreneurs.fr/meet-iron-group/ qui présente leurs services). Spécialisé dans les projets de solution de paiement, il apporte aux entrepreneurs la logistique et les fonds nécessaires à l'éclosion de leur projet. Selon son fondateur, Julien Foussard, les investissements apportés par Iron Group sont à caractère équitable et non intrusif.



Nos articles